Cheveux & greffe de cheveux : différences d’implantations entre homme et femme

Avez-vous remarqué que les hommes et les femmes ont une implantation de cheveux, au niveau de la ligne frontale essentiellement, différente et caractéristique ? A quoi reconnait-on une implantation capillaire « féminine » d’une implantation « masculine » ? Et si l’on souffre de calvitie, homme et femme perdent-ils leurs cheveux de la même façon ? Sinon, quelles sont les différences dans l’évolution de la chute de cheveux androgénétique ? Comment s’assurer d’un résultat naturel lorsqu’on procède à une greffe de cheveux chez les femmes cis, les hommes mais également les femmes transgenres ?

Beaucoup de questions auxquelles Maison de la Greffe Capillaire se charge de vous répondre dans cet article…

 

La ligne frontale et l’harmonie du visage

Nos cheveux encadrent notre visage, et leur implantation participe à l’harmonie de celui-ci. C’est pourquoi l’on souffre tant quand on commence à perdre ses cheveux : les golfes se creusent, on aperçoit son cuir chevelu…c’est notre tête toute entière – et ce qui faisait notre identité – qui s’en voit modifiée !

De forme naturellement plus arrondie que chez l’homme où elle est soit plus droite, soit naturellement en forme de M, la ligne frontale est déterminante pour donner un aspect soit masculin, soit plus féminin à un visage.

D’ailleurs, quand un homme ou une femme perd ses cheveux en raison d’une alopécie androgénétique, son évolution est aussi différente.

 

L’évolution de la perte de cheveux chez l’homme

Chez l’homme, il existe plusieurs stades de calvitie, au nombre de 7.

Classifiée selon une échelle nommée l’échelle de Norwood /Hamilton, la calvitie – de son nom scientifique alopécie androgénétique – évolue de façon très caractéristique chez les sujets masculins.

Elle commence en général par un affinement (ou miniaturisation) des cheveux situés au niveau de la ligne capillaire, puis à un recul progressif de celle-ci. Typiquement, les golfes temporaux vont se creuser. Le sommet du crâne devient plus visible également au fil du temps.

Son évolution peut être lente ou rapide, et tous les hommes atteint par cette pathologie ne deviennent pas complètement chauves.

 

L’évolution de la perte de cheveux chez la femme

Chez la femme, c’est différent. Si elles sont elles aussi sujettes à la chute de cheveux androgénétique – mais en moins grand nombre que les hommes et souvent après la ménopause –, son évolution se caractérise par une perte au niveau de la raie du milieu, en épargnant la ligne frontale. Ces différents stades, au nombre de 3, sont répertoriés dans l’échelle de Ludwig.

 

Greffe de cheveux réussie : la ligne frontale, une zone clé

La greffe capillaire avec la méthode FUE est une solution de référence pour redessiner une ligne frontale, et densifier des zones clairsemées chez les hommes et les femmes qui perdent leurs cheveux en raison d’une alopécie androgénétique.

Le dessin de l’implantation est donc primordial : non seulement d’un point de vue esthétique afin d’obtenir un résultat naturel, mais aussi car il faut prendre en compte le fait qu’une greffe capillaire ne soigne pas de la calvitie. Même si celle-ci est stabilisée, et que vous continuez à appliquer quotidiennement du minoxidil, vos cheveux encore présents continueront de tomber.

On privilégie donc souvent une implantation similaire à votre implantation naturelle, ou celle du sexe et du genre choisi.

  • Si vous souffrez de calvitie, votre chirurgien vous recommandera de ne pas abaisser la ligne frontale, ou alors très peu, pour simplement la redensifier.
  • Homme ou femme, si vous ne perdez pas vos cheveux, mais que votre front vous semble trop grand (en raison de la génétique, une récession après un lifting ou une alopécie de traction suite à des coiffures trop serrées/tirées) ou que vos golfes temporaux sont naturellement trop visibles, on peut alors abaisser la ligne et redessiner une implantation qui vous convient, plus harmonieuse et esthétique, tout en naturel.
  • Les femmes transgenres ont naturellement une implantation typiquement « masculine » : il n’est donc pas rare qu’elles aient recours à une greffe de cheveux pour féminiser leur visage. On optera pour un dessin plus arrondi.

 

 

Les greffe de cheveux sont tout à fait possible chez les femmes : pour plus de confort et de discrétion, on réalise bien entendu une greffe de cheveux sur cheveux longs. La zone de prélèvement quant à elle est rasée, mais dissimulée par les autres cheveux qui sont rabattus dessus.

 

Quelle technique est utilisée pour l’implantation ?

Chez Maison Eiffel, nous pratiquons la technique de greffe de cheveux FUE.

Après extraction des follicules pileux, la phase implantation est réalisée à l’aide d’un stylet injecteur, ou implanteur de Choï.

Cet outil précis a plusieurs avantages :

  • Aucun pré trou ou incision n’est réalisé à l’aide d’une lame en amont : le follicule pileux est inséré dans l’aiguille muni d’une petite rainure, puis le système de piston permet « d’injecter » directement le greffon dans le cuir chevelu (en piquant).
  • Ce procédé, effectué par un médecin spécialiste et expérimenté, et grâce à l’aiguille très fine du stylet, permet d’implanter les greffons très proches les uns des autres, offrant ainsi une meilleure densité qu’avec la technique d’incisions préalables.
  • Ainsi, on a une maîtrise totale de la profondeur et de la direction de l’implantation des greffons garantissant un résultat à la fois naturel ET dense.
  • A noter que pour les lignes frontales, on privilégie toujours des follicules simples (un seul cheveu), et une implantation en zigzag afin de mimer au plus près l’implantation d’une ligne frontale naturelle.

 

Vous souhaitez réaliser une greffe de cheveux ou vous souhaitez obtenir des informations, des conseils ?

Contactez l’équipe de la Greffe Capillaire Paris pour obtenir un rendez-vous d’information.

 

Posez nous votre question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Actualités

Votre diagnostic capillaire en 1 clic !

Lancer le chat
Bonjour,
Pouvons nous vous aider ?